Quand recourir à la chirurgie capillaire ?

chirurgie capillaire

La chute de cheveux est non seulement un problème esthétique, mais aussi une source de hantise pour ceux qui en sont atteints. Parfois, elle est incurable et la chirurgie capillaire reste la seule option. Il est toutefois important de définir le moment idéal pour avoir recours à cette intervention bénigne.

Quand choisir la chirurgie capillaire

Une chute de cheveux peut apparaître à tout âge, il n’y a donc pas de moment précis pour recourir à la chirurgie capillaire. Toutes personnes de plus de 18 ans peuvent consulter un spécialiste perte cheveux et se voir indiquer cette opération. Il est cependant essentiel de ne pas se précipiter, surtout pour les hommes.

À titre de prévention d’une alopécie future, les professionnels recommandent de réaliser l’intervention entre 30 et 40 ans. Il est possible de la faire avant si la pathologie apparaît précocement sauf que d’éventuelles complications risquent de se manifester. À cet âge, les hormones ont encore un pic de sécrétion et une nouvelle opération sera donc envisageable sur le long terme. Il est mieux d’attendre 30 ans puisque la pousse de cheveux se ralentira physiologiquement. Les sujets jeunes sont souvent soumis à un déséquilibre de la répartition de leurs chevelures.

En quelques clics, on peut contacter un spécialiste cuir chevelu à Strasbourg. Il s’assure d’établir le diagnostic avant l’opération et propose un suivi minutieux sur 1 an. Son objectif est d’offrir au patient un résultat impeccable et un meilleur accompagnement.

Comment se passe une transplantation capillaire ?

Un bilan capillaire doit être effectué au préalable avant de faire une chirurgie capillaire. S’il n’y a pas de contre-indications, l’opération peut être programmée. L’objectif principal, c’est de donner aux cheveux la densité désirée par le patient à l’aide d’une microgreffe. Il n’y a pas de risque de rejet puisqu’il s’agit d’une autogreffe.

Le spécialiste cheveux va retirer des unités folliculaires sur des zones spécifiques de la tête du patient, notamment sur les côtés et l’arrière. Ensuite, il fera une réimplantation sur les sites de l’intervention. Une simple anesthésie locale suffit même si l’opération peut durer jusqu’à 8 heures suivant la surface atteinte.

De nouveaux orifices doivent être confectionnés avec des aiguilles très fines ou des petites feuilles. Ces minuscules brèches vont recevoir les follicules une à une. Les cicatrices laissées par les sutures sont généralement peu visibles et peuvent être facilement masquées. Grâce aux techniques modernes utilisées par les spécialistes capillaires, le pourcentage de réussite atteint les 95 % pour les alopécies androgéniques. Un bon suivi des conseils du médecin est nécessaire pour éviter les complications.

Quelques précautions à prendre pour de meilleurs résultats

En guise de prévention, le patient doit adopter quelques routines avant son intervention. Le spécialiste cheveux recommande un massage quotidien du cuir chevelu pour qu’il soit plus maniable pendant l’opération. Ce petit rituel doit se faire au moins pendant 1 mois. En même temps, le spécialiste cuir chevelu peut proposer divers médicaments ou lotions aux effets stimulantes.

Le patient doit arrêter ses habitudes toxiques le plus longtemps possible, surtout le tabac et l’alcool. Le jour de la chirurgie capillaire, il doit être à jeun et être accompagné par une autre personne. L’anesthésie locale peut entraîner un engourdissement et une somnolence alors il ne pourra pas conduire une voiture.

En cas d’infection ou de problème cutané au niveau du cuir chevelu, le spécialiste des chutes de cheveux ne pourra pas faire l’opération. Pour les eczémas ou la démangeaison, un traitement devra être administré jusqu’à un total rétablissement. Même pour ceux qui n’habitent pas la région, il est possible de contacter un spécialiste cheveux à Strasbourg. Le patient pourra obtenir un meilleur suivi et un service irréprochable.