La relation entre la connaissance de soi et le sport

Si à l’époque de la Grèce Antique ce précepte faisait référence à la nécessité de démontrer son humilité face aux Dieux, c’est la mise en valeur d’autres dispositions psychologiques qu’on abordera : l’objectivité et la connaissance de soi. Mais qu’est-ce dans le fond, la connaissance de soi ? C’est un moyen de reconnaître ses forces et ses faiblesses ? D’identifier et d’analyser les émotions qui détruisent ou font grandir ? Un moyen d’être véritablement en adéquation avec sa propre psychologie, ses besoins, ses désirs. Vous souhaitez comprendre la relation entre la connaissance de soi et le sport ? Depuis l’Antiquité, les êtres humains ont pris conscience de l’importance de la connaissance de soi et de l’exercice physique. Les Grecs avec les Jeux olympiques, les Chinois avec la pratique des arts martiaux, les Romains et leur gymnastique de compétition, etc. Cette relation mutuelle, est considérée par les psychologues comme essentielle pour la santé intégrale de l’être humain dans son ensemble. 

La connaissance de soi et son importance

La connaissance de soi permet à l’être humain de développer librement ses capacités pour la vie. La façon dont vous vous comportez dans des situations internes et externes est guidée par les processus mentaux de la connaissance de soi. Savoir les identifier et les comprendre est fondamental pour parvenir à une vie plus saine et plus équilibrée. Grâce à la connaissance de soi, on est capable de percevoir et d’être toujours conscient de ses propres forces, qualités et faiblesses, de ses pensées et de leurs causes, de ses émotions, de ses comportements et de ses motivations.  

Connaissance de soi et sport

La relation de ces deux pratiques est d’une importance essentielle pour tous ceux qui pratiquent. Que la personne fasse de la gymnastique, pratique des sports d’équipe, soit un athlète professionnel, pratique le yoga ou le Tai Chi Chuan, la connaissance de soi permet une amélioration considérable.

Développer la connaissance de soi

La connaissance de soi est l’un des principaux ingrédients pour développer l’intelligence émotionnelle. Elle, alliée à la pratique sportive, implique la personne de telle sorte qu’elle finit par devenir l’objet de sa propre idéalisation. Cette relation  crée une forme de capacité mentale qui influence l’état émotionnel et psychique de la personne. Pour ceux qui en font et qui en pratiquent une activité physique constante, on a vu que les effets de leur fréquence contribuent à améliorer leur conscience de soi. Il est donc important que vous commenciez à observer et à prêter l’attention nécessaire à vos pensées, émotions et comportements : avant, pendant et après les exercices. La connaissance de soi est le savoir qu’une personne acquiert sur elle-même, en termes psychologiques ou spirituels, au cours de sa vie à l’occasion de ses expériences. La connaissance de soi-même est un ordre particulier de connaissance dans la mesure où, à son foyer même, le sujet connaissant et l’objet à connaître sont confondus, il est « juge et partie ». Cette difficulté centrale rend impérative une recherche exigeante de l’objectivité si cette connaissance doit être de quelque conséquence. La connaissance de soi sollicite la rectitude de la pensée, l’esprit critique et une certaine considération pour le « regard » extérieur des autres. Par sa nature subjective, elle sollicite pour se consolider les exigences méta-cognitives et en retour, le gain de lucidité sur les caractéristiques personnelles rend possible un savoir plus consistant.

Le sport comme excellent facteur de motivation

Pour vous aider et vous percevoir, portez votre attention sur vos sensations corporelles, comme la respiration, le fait de pouvoir utiliser les techniques de relaxation et de méditation, de savoir écouter son corps. Ces techniques ont un impact direct sur la gestion de l’anxiété et une meilleure compréhension de soi. Ils facilitent la gestion équilibrée de l’impulsivité, des émotions et des pensées négatives et chaotiques. Cela peut être très agréable, car cela signifie que vous faites pleinement l’expérience de votre être, et non pas seulement que vous vous exercez en tant qu’automate. Lorsque la connaissance de soi est appliquée par la pratique sportive, c’est peut-être le moment idéal pour faire cette analyse de vos forces, disciplines, faiblesses, opportunités et craintes. Il est très conseillé de le faire avec l’entraîneur professionnel ou la santé mentale, car de cette façon le développement de la connaissance de soi sera plus efficace avec de l’exercice physique. Cette interaction permettra de s’affirmer davantage dans votre vie, renforçant ainsi votre capacité d’apprentissage. L’exercice physique est si important qu’il devrait avoir une place particulière dans la vie de chacun. Avec la pratique, les gens peuvent repenser leur mode de vie. C’est un moyen de changer une série d’habitudes. De telles habitudes sont comportementales et, grâce à la connaissance de soi, elles peuvent être modifiées. N’oubliez pas : la dépression entraîne une faible estime de soi, une perte d’humeur et d’intérêt pour tout. Avec la pratique sportive, des endorphines sont libérées qui aident le cerveau à produire cette hormone de relaxation. Cette idée est importante car si une personne abandonne la discipline d’une vie saine, la pratique physique sera à nouveau son point de départ. Alors, apprenez à vous connaître et commencez à analyser ce que vous voulez faire pour changer votre vie. Faites une liste des différents types d’activités physiques, organisez des itinéraires et des lieux de pratique. Emportez ces pratiques, la connaissance de soi et le sport avec vous, en vous accompagnant dans tous les endroits possibles. Faites un plan hebdomadaire où la connaissance de soi et le sport auront leur place. Et, amusez-vous bien. La connaissance de soi avec des exercices ne laissera pas de traces dans l’anxiété et l’ennui, au contraire. Offrez-vous cette possibilité. Soyez patient et ne perdez pas de temps ni d’habitudes pour changer.