Comment éviter les poils incarnés ?

Difficile de trouver une femme qui n’a jamais passé une lame dans l’aisselle, l’aine ou la moitié de la jambe. C’est la façon qui interfère le moins avec le budget, c’est l’épilation la plus rapide à faire et aussi celle qui correspond le mieux aux heures d’improvisation, lorsque vous êtes désespéré, comme recevoir une invitation à une ballade le samedi soir ou pour un week-end à la plage.

Facteurs de risque des poils incarnés

Poil rasé ou épilé qui repousse à l’intérieur de la peau, provoquant ainsi une inflammation, les poils incarnés sont courants chez les hommes noirs âgés de 14 à 25 ans. Toutefois, ils peuvent apparaître chez toute personne ayant des cheveux bouclés ou épais. Les principaux symptômes sont l’apparition de petites boursouflures solides et de petites cloques purulentes. Un poil incarné disparaît souvent spontanément. Dans quelques cas, un médecin peut l’enlever en faisant une petite incision dans la peau avec un instrument stérile. Laisser les poils pousser peut aider à prévenir l’affection.

Eh bien, en plus d’être une épilation pour les moments de salut, il y a des femmes qui préfèrent la lame à tout moment où il faut arracher le poil. C’est parce que c’est ce qui fait le moins mal. Il y a des gens qui n’aiment pas la cire chaude parce que la chaleur provoque une certaine gêne et quand il s’agit d’épiler, comme le poil est arraché par la racine, cela fait plus mal. Et quand il s’agit d’argent, il y a beaucoup de femmes qui choisissent la lame plutôt que le laser parce que la deuxième option est beaucoup plus chère que la première.

Si vous n’utilisez un rasoir qu’à des heures désespérées ou s’il fait déjà partie de votre routine de rasage, cela n’a pas vraiment d’importance lorsqu’il s’agit de poils incarnés. C’est la technique qui a le plus collé les cheveux car ils sont cassés directement dans le pore où ils naissent et non arrachés à la racine, comme la cire chaude et le laser. C’est également la raison pour laquelle la lame ne cause aucune douleur à la femme, précisément parce que les cheveux sont coupés et non arrachés.

Lorsque vous coupez les cheveux, fermez le pore, et lorsqu’ils renaissent, vous pouvez avoir la peau fine en sortant. Cela provoque l’inflammation et les cheveux restent coincés. Un autre détail important est que plus ces cheveux sont coupés, plus ils deviennent résistants et forts. Ce n’est pas que les cheveux s’épaississent, mais ils deviennent plus résistants. Imaginez la coupe de cheveux : lorsque vous enlevez les pointes, cela donne de la force et stimule la pousse des cheveux pour qu’ils soient plus forts. Et il en est de même pour les cheveux.

Lorsque le poil devient plus fort, il peut prendre de la taille et sembler plus difficile à sortir de la peau, de sorte qu’il peut s’enflammer et se bloquer. Il est également bon de garder un œil sur la façon dont vous passez la lame. Cela peut toutefois nuire à l’apparence de la nouvelle fourrure. C’est parce que lorsque vous tirez sur le fil à l’opposé de sa forme, il peut aussi se bloquer. Puisqu’il peut changer leur direction et ainsi enflammer la peau. Les poils incarnés ont mal à être enlevés, ils laissent l’aspect de la peau plus laid et peuvent également provoquer des taches ou des petits boutons. Et bien sûr, vous ne voulez pas cela, n’est-ce pas ?

Ensuite, il est bon de commencer à préparer votre peau pour l’épilation au rasoir. Tout d’abord, il est bon de faire une exfoliation avec un exfoliant ou avec du miel et du sucre. La recette du temps de grand-mère fonctionne et peut nettoyer les impuretés de la peau et aussi éliminer les cellules mortes. Essayez toujours de vous exfolier un jour avant de passer la lame. Ainsi, la peau sera plus lisse, préparée à l’épilation et les risques de poils incarnés seront moindres. Lorsque vous passez la lame, la pointe doit toujours mouiller la peau avec de l’eau chaude et laisser l’eau s’écouler pendant toute l’épilation. De cette façon, les pores restent ouverts et facilitent la coupe.

Les moyens d’éviter les poils incarnés

Pour éviter les poils incarnés, il faut exfolier régulièrement.

Pour éviter ce désagrément, appliquez un gommage une fois par semaine, il aidera à retirer les peaux mortes et laissera la voie libre à la repousse du poil. L’idéal est de le faire 2 jours avant de vous épiler.

Exfolier signifie retirer les peaux et cellules mortes. Le gommage des peaux et cellules mortes permet à la peau de retrouver son éclat naturel.

Bon à savoir : l’exfoliation est bénéfique pour votre peau mais, dans certains cas, mieux vaut l’éviter. Par exemple, si vous souffrez de coups de soleil ou que vous avez des plaies ouvertes.

1. Se mouiller : Entrez dans votre douche et mouillez-vous de la tête au pied.

2. La rotation circulaire : une épilation en douceur grâce aux légers mouvements circulaires. Accordez plus d’attention aux tibias et aux mollets qui sont des zones où les poils incarnés ont tendance à pousser.

3. Utilisez votre produit préféré ou frottez pour exfolier.

4. Ne frottez pas trop fort, si vous exfoliez une zone sensible, choisissez plutôt un produit ou une brosse plus douce.

5. Appliquez une lotion hydratante ou nourrissante après la douche ou le bain.

6. N’oubliez pas d’hydrater régulièrement votre peau.

Petits boutons rouges et vilains poils coincés sous la peau : résultat malheureux dû au passage du rasoir ou de l’épilateur… Alors, comment avoir une peau lisse et sans poils incarnés quand on s’épile.

Apparaissant le plus souvent en constellation sur le maillot après l’épilation, les poils incarnés peuvent aussi émerger sur les jambes, les cuisses, les aisselles… pour nous gâcher la vie. Et une fois qu’ils sont là, bien installés, il faut sortir l’artillerie lourde pour les déloger.

Alors, avant d’en arriver là, il existe quelques techniques pour limiter et éviter au maximum l’apparition de poils incarnés :

1. Toujours bien exfolier

Avant de passer son rasoir ou son épilateur, il est important de faire une exfoliation profond pour retirer les peaux mortes recouvrant l’épiderme, et mettre le poil à nu. Idéalement, il faut la réaliser la veille, afin que la peau ne soit pas trop agressée. Ensuite, n’hésitez pas la à renouveler le post-épilation 1 à 2 fois par semaine, pour éviter aux poils de se recourber sous la peau et créer ces petits kystes disgracieux.

2. Assouplir la peau

Bien entendu, il est totalement proscrit de se raser à sec ! Mais ce que l’on sait moins, c’est qu’il est très important de bien ramollir la peau de la zone à épiler autant que possible pour rendre le rasage ou l’épilation plus efficace et agréable. L’idéal : prendre un bon bain chaud et délassant, ou la peau se ramollira.

3. Bien hydrater la zone

Il est indispensable de mettre de la crème après l’épilation pour éviter l’irritation suite au passage du rasoir, de la cire ou de l’épilateur, et pour éviter l’incarnation des poils. Gardez en tête qu’il faut une hydratation quotidienne pour maintenir l’épiderme à son maximum.

4. Ne pas arracher les poils incarnés

Si vous avez des poils incarnés, il ne faut surtout pas gratter ou frotter sa peau au risque de se retrouver avec des petites lésions ou des marques plus intenses. L’idéal : appliquer une lotion spécifique contenant des agents exfoliants chimiques. Laissez-la poser le temps indiqué pour libérer le poils de la peau. Procédez ensuite à une épilation au rasoir ou à l’épilateur électrique.

5. Apaiser les zones sensibles

Si votre peau tiraille ou rougit après l’épilation, il est important de l’apaiser avec un soin à base d’aloé vera ou de camomille. Privilégiez aussi les gommages doux, aux grains très fins, et appliquez-les sur une peau humide ou mouillée.

Que faire face à un poil incarné ?

Avant de déclarer la guerre aux poils incarnés, il est important de bien comprendre le phénomène. Un poil incarné, est un poil qui, pour une raison ou une autre, ne parvient pas à percer la barrière cutanée, et continue donc son ascension sous la peau. C’est disgracieux, parfois douloureux et dans le pire des cas infectieux.

Pour enlever un poil incarné deux solutions s’offrent à nous. La première étant de faire appel à un dermatologue, spécialiste du problème. La seconde, de le faire nous-même, à condition d’être sûre de bien savoir s’y prendre pour ne pas se blesser et se faire des cicatrices.

Si l’on souhaite malgré tout enlever nos poils incarnés, quelques astuces sont à suivre : exfolier la zone, déposer une compresse d’eau chaude, mais pas trop, pour dilater les pores de la peau, exercer une pression avec cette même compresse, de part et d’autre de la zone. Retirez le poil avec une pince à épiler désinfectée avec un spray antiseptique. Désinfectez la zone.

Il existe de nombreux produits sous forme de crèmes, de mousse, d’huile ou de gel pour les éviter. Les soins de beauté au niveau du visage, la barbe pour homme et tout le corps, doivent être bien choisis. Optez pour un produit bio pour votre corps. Suivez également les conseils d’un dermatologue.